Comprendre le GNV & le BioGNV

L’INTÉRÊT ENVIRONNEMENTAL

QUE DÉSIGNE LE GNV ?

Le GNV est l’acronyme de Gaz Naturel Véhicule. Il s’agit de méthane (Biométhane) à plus de 95%, désigné par CH4.
C’est la molécule qui se trouve dans le “ gaz de ville ” distribué via le réseau de gaz.

Le GNV se décline en deux types de carburant :

Le GNC ( Gaz Naturel Comprimé)
Il s’agit de méthane comprimé à 200 bar, sous forme gazeuse. Par abus de langage, le GNC est souvent désigné par le terme de GNV alors qu’il n’est qu’une des deux formes du GNV.
Le GNL ( Gaz Nature Liquifié)
Il s’agit de biométhane sous forme liquide, nécessitant un maintien à une température de -160°C.

Qu’un véhicule utilise du GNC ou du GNL, la technologie du moteur est identique car le méthane est brûlé sous sa forme gazeuse. La différence réside donc dans le stockage du carburant : dans un véhicule GNC, le réservoir contient du méthane sous forme gazeuse qui est injecté directement dans le moteur, alors que dans un véhicule GNL, le réservoir contient du méthane sous forme liquéfiée qui doit ensuite repasser sous forme gazeuse pour être injecté dans le moteur.

Gamme véhicules GNV transporteurs Poids lourd GNC GNL Biométhane
Station GNC des transports Prabel
Vallée de l’Arve, Haute-Savoie
Acquisition véhicule GNV - BioGNV - Station GNC - Lyon
Réservoir GNL de camion – Salon Solutrans – Lyon
Camions au gaz - Station GNL - Lyon
Réservoir GNC de camion – Salon Solutrans – Lyon

Quel est l’intérêt environnemental du GNV DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES ?

Les tests récemment suivis par l’ADEME ont été menés sur deux poids lourds routiers EURO 6 de 44 tonnes, l’un équipé d’un moteur GNV, l’autre d’un moteur diesel. Ils montrent que le GNV permet une baisse de 30 à 70% des rejets de NOx ainsi qu’une baisse des émissions de CO2 de 5 à 10 %, selon des mesures en conditions réelles d’exploitation.

Ces mêmes tests ont montré que les émissions de particules par les poids lourds 44 tonnes testés sont désormais si faibles qu’elles ne sont pas détectées par les appareils de mesure, aussi bien pour le diesel que pour le GNV.

Transport routier de marchandises GNV GNC GNL

Motorisation au gaz - Transporteurs Poids lourd GNV, GNC, GNL

Il est important de noter que ces résultats ne concernent que les émissions à l’échappement, autrement dit le bilan « du réservoir à la roue », mais n’intègrent pas le bilan total « du puits à la roue » (qui prend en compte l’impact environnemental lié la production et l’acheminement du carburant).

Gamme véhicules GNV, GNC, GNL – Dardilly – Rhône
Mesures embarquées de CRMT – Dardilly – Rhône

Poids lourds GNV, GNC, GNL

Que désigne le bioGNV ?

Le bioGNV est le terme couramment utilisé pour désigner le GNV composé de méthane d’origine renouvelable, ou « biométhane ».

Il existe à ce jour plusieurs procédés qui permettent de produire le biométhane :
LA MÉTHANISATION, c’est-à-dire la fermentation d’une biomasse fermentescible constituée de déchets (biodéchets des ménages, déchets de l’industrie agroalimentaire, effluents agricoles, boues de station d’épuration…)
LA GAZÉIFICATION de biomasse « ligneuse » (bois, paille…)
LA MÉTHANATION, réaction chimique entre le CO2 et l’hydrogène (H2) produit par électricité renouvelable.

« Construction du logo » juillet 2015 - Lyon

Qu’est ce que le bio GNV

Acquisition véhicule GNV, GNC, GNL

L’intérêt du biométhane réside dans la valorisation énergétique d’un processus de fermentation naturelle. Lorsqu’il n’est pas capté, le méthane produit par la dégradation anaérobie des déchets organiques contribue à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre. Selon l’ADEME, l’utilisation de bioGNV permet un gain de 75% en CO2 par rapport à l’utilisation de diesel et de GNV fossile, sur le bilan total « du réservoir à la roue ». Or la vision prospective ADEME 2030-2050 prévoit jusqu’à 50% de biométhane dans le réseau de gaz d’ici 2050. En France, le nombre d’unités de production et d’injection de biométhane est de l’ordre de la dizaine d’unités, mais plusieurs centaines de projets d’injection sont à l’étude..

Véhicule utilisant du bioGNV : société Citylogistics : Vaulx -en- Velin  http://www.citylogistics.fr/

BioGNV

LES GAMMES DE VEHICULES

Environ 2 500 bus (10% du parc), 300 camions (0,1% du parc) et 900 bennes à ordures ménagères (5% du parc) roulent aujourd’hui en France avec du GNC.
Selon la « Natural and bio Gas Vehicle Association », association européenne, ceci positionne la France en tête des parc de bus GNV pour l’Europe de l’Ouest, devant l’Italie (2 300 bus), l’Allemagne (1 735 bus) et l’Espagne (1 609 bus).

Les plus grosses flottes de véhicules fonctionnant au GNV se situent à Lille, Bordeaux, Nantes, Toulouse et Nancy (entre 200 et 400 véhicules environ).

En ce qui concerne les autocars, seul Scania propose aujourd’hui un véhicule GNV inter-urbain qui a d’ailleurs été testé en Vendée au cours de  l’été dernier. Les résultats ne sont pas encore parus pour le moment, mais ce type de véhicule devrait arriver bientôt sur le marché.

Enfin concernant les véhicules de transport routier de marchandises supérieurs à 19 tonnes, tous les constructeurs majeurs de poids lourds disposent désormais d’une gamme commercialisée.

Transport routier de marchandises - Bus GNC de Valence
Bus GNC de Valence

Motorisation au gaz Lyon

Bus au Gaz

Gamme véhicules GNV – Chambéry – Mars 2015
Exemple de camions GNV – Chambéry – Mars 2015

LISTE DES GAMMES VÉHICULES GNV (prix indicatifs – avril 2016) Télécharger le catalogue GNV 2016 – GRDF

Celle filière est arrivée à maturité avec une fiabilité prouvée, et beaucoup de réseaux s’accordent à dire qu’elle peut être compétitive sur le plan économique vis-à-vis de la filière gazole si les conditions d’exploitation sont réunies. L’objectif prioritaire est désormais de déployer un réseau de stations d’avitaillement public permettant à ces véhicules de circuler sans contraintes d’autonomie. Les acteurs engagés dans la démarche GNVolontaire contribuent à ce déploiement par le biais de l’action « Dispositif Station GNC »

lien vers le « Dispositif Station GNC »  voir fichier joint

LES INFRASTRUCTURES NÉCESSAIRES

Une station d’avitaillement GNV dispose a minima d’un compresseur, qui permet de faire passer le biogaz du réseau d’une pression de quelques bars à la pression nécessaire à son utilisation comme carburant, c’est-à-dire 200 bar.

On distingue les stations de recharge lentes et rapides. La capacité d’une station à délivrer plus ou moins rapidement du GNV dépend de la performance du compresseur. Pour un réservoir de 120 kg de GNV, une charge lente permet un plein en une heure, sur la base d’un compresseur ayant une capacité de compression de 120 kg de gaz par heure. Une charge rapide permet un plein en 6 minutes, sur la base d’un compresseur atteignant une compression de 1200 kg de gaz par heure.

Une autre option pour réaliser de la recharge rapide est de coupler le compresseur avec une capacité de stockage. Par exemple, un stockage de 120 kg de gaz permettra de réaliser un plein en quelques minutes ; une fois vide, le compresseur associé remplira de nouveau le réservoir de stockage, selon les vitesses précédemment évoquées.

Carte station GNV, GNC, GNL à Lyon

Les acteurs engagés dans la démarche GNVolontaire utilisent plusieurs types de stations.

Acquisition véhicule GNV, GNC, GNL
Photo de station GNC pour poids lourds

Station GNC - Camions au gaz BioGNV - Véhicule léger (Villeurbanne)
Photo de station GNC pour véhicule léger (Villeurbanne)

Dispositif des Stations GNC – Carte des stations GNV